FENÊTRE

Modus operandi

De nombreux cambrioleurs s'introduisent par une fenêtre. Aperçu des méthodes A & B utilisées par les malfaiteurs :

  • Forcer une fenêtre (comme les portes).
  • La méthode la plus simple consiste à briser la fenêtre mais elle n'est pas fréquemment utilisée car elle est la plus bruyante.
  • Démonter ou découper la fenêtre.
  • Briser les portes-fenêtres
  • Forcer un trou à hauteur de la poignée de la fenêtre afin d'ouvrir.
  • ...

Les fenêtres sont donc un point vulnérable. Les points vulnérables auxquels le citoyen doit faire attention sont :

  • Un cadre fragile de la fenêtre et un ancrage insuffisant dans le mur.
  • Un loqueteau légèrement résistant ou une fenêtre dénuée de loqueteau, facile à forcer.
  • Un vitrage non protégé contre les effractions.
  • Les fenêtres situées au rez-de-chaussée sont généralement la première cible des cambrioleurs.

L'agencement des fenêtres est différent dans la plupart des habitations, chaque fenêtre exige donc des mesures de sécurité spécifiques. Les facteurs suivants doivent être pris en considération pour la protection d'une fenêtre :

  • La fonction de la fenêtre (apporte-t-elle de la lumière ? Est-elle ouverte régulièrement pour aérer la maison ?
  • L'endroit où la fenêtre est placée est-elle facilement ou difficilement accessible ? Est-elle visible de la rue ? Y at-t-il beaucoup de bruit à l'extérieur ? )

Une règle d'or valable pour toutes les fenêtres : fixez solidement la fenêtre à la maçonnerie. Comme pour tous les éléments de façade, la fenêtre doit elle aussi être considérée comme un ensemble. Chaque partie constitutive d'une fenêtre doit donc présenter un niveau de résistance identique.

Nouvelles fenêtres

Lors du choix d'une fenêtre, conseillez les points suivants au citoyen :

  • Fixez le mieux possible le châssis à la maçonnerie du bâtiment. En fonction des dimensions du châssis, il sera important d'augmenter le nombre de fixations.
  • Les vitrages sont de préférence fixées à l'aide de lattes à vitrage du côté intérieur. Si ce n'est pas le cas, optez pour des vis unidirectionnelles (qui peuvent uniquement être serrées et ne peuvent pas être dévissées sans matériel spécifique).
  • Si vous optez pour une fenêtre en bois et en aluminium, préférez un modèle suffisamment épais. Un châssis en PVC doit impérativement être renforcé à l'aide d'acier galvanisé.
  • Le vitrage constitue l'un des points faibles les plus fragiles. Placez du vitrage retardateur d'effraction, par exemple du verre feuilleté doté au minimum de quatre couches de PVB (selon la norme EN 356). Veillez à ce que les parecloses soient solidement fixées et ce, du côté intérieur du châssis.
  • En cas de fenêtres s'ouvrant vers l'extérieur, installez des pênes anti-dégondage.
  • Si la fenêtre ne doit pas être ouverte, optez pour un modèle fixe.
  • Choisissez de préférence des poignées de fenêtre verrouillables C (munies d'une serrure) afin d'empêcher l'ouverture de la fenêtre en cas de manipulation. Mais ne laissez jamais la clé dans la serrure. Prévoyez des serrures similaires pour toutes les fenêtres.
    |DEMO animation poignée de fenêtre|
  • Equipez la fenêtre d'un système de protection afin qu'une personne malintentionnée ne soit pas capable de la soulever.
    • Equipez la quincaillerie d'un pêne à tête de champignon D & E (dans une serrure à multiples verrous). Le nombre de têtes champignons dépend des dimensions de la fenêtre.
      |DEMO gâche champignon|
    • La longueur, le nombre et le placement des vis déterminent la fixation des profilés.
    • Placez un seuil en aluminium, si possible.
  • Il existe également des serrures à verrous multiples intégrés pour les nouvelles constructions.

Assurez-vous que les nouvelles fenêtres répondent toujours aux exigences de la classe 2 de résistance imposée par les normes européennes 1627-1630.

Fenêtres existantes

Le marché regorge de systèmes de sécurité qui permettront de renforcer les fenêtres. Une fenêtre doit être considérée comme un ensemble : vous ne lui assurerez cependant pas une protection globale en renforçant uniquement un élément. Tout d'abord, les profilés de fenêtre doivent impérativement être de bonne qualité.

D'autres mesures sont recommandées pour la sécurisation d'une fenêtre existante. Conseillez les recommandations suivantes au citoyen.

  • Une serrure à appliquer F, G, H & I est une solution efficace permettant de renforcer une fenêtre existante. Veillez à la fixer solidement. Des paumelles munies de pênes anti-dégondage sont idéales car elles empêcheront le cambrioleur d'arracher les battants.
  • Différentes fenêtres sont encore souvent munies de verrous à espagnolette qui actionnent un verrou coulissant au-dessus et en dessous. Pour les grande fenêtres ou portes vitrées doubles, une serrure à espagnolette est trop fragile. Un verrouillage multipoints est conseillé dans ce cas. Sécurisez vos anciennes serrures à espagnolette sans trop de frais en plaçant un petit cadenas dans la tige.
  • Vous pouvez remplacer un simple vitrage par du verre laminé (EN 356) mais assurez-vous au préalable que le châssis est adapté. Le remplacement du châssis entier est parfois une solution moins onéreuse.
  • Utilisez deux verrous molettes pour les fenêtres tombantes et à bascule dont la longueur ou la largeur est supérieure à un mètre.
  • Fixez la fenêtre à l'aide de vis si vous ne devez jamais l'ouvrir.
  • Les grilles J sont une autre solution mais n'oubliez pas qu'elles risquent de modifier l'aspect esthétique de votre maison dans une large mesure. Pour information, le diamètre des barreaux métalliques d'une grille doit être de 15 mm minimum et seul un espace de 12 cm peut séparer chaque barreau.

Charnières et cadre d'une fenêtre

Comme tel est le cas pour les portes, les charnières sont essentielles dans le cadre de plan de sécurisation d'une fenêtre. Comme nous l'avons déjà indiqué, le placement des charnières doit faire l'objet d'une étude minutieuse. Afin d'empêcher une personne malintentionnée de soulever les fenêtres, placez des charnières de sécurité ou des paumelles.

Prenez aussi en considération le raccordement de la fenêtre au chambranle. La distance ne peut être supérieure à 2 mm. Il existe à l'heure actuelle des verrous molettes munis d'un système de contrôle permettant de resserrer la fenêtre afin de réduire considérablement la distance entre la fenêtre et le cadre. D'un point de vue de sa double fonction, ce type de verrou molette offre une excellente protection contre les cambriolages. Ce modèle est un complément idéal (et peut également remplacer le verrou molette ordinaire).

Vitrage

Le vitrage est généralement considéré comme un point faible en matière de protection contre les cambriolages. Les cambrioleurs brisent parfois les vitres afin d'ouvrir la fenêtre ou d'accéder aux loqueteaux. Mais en réalité, les malfaiteurs passent rarement par une vitre brisée et ce, en raison du risque de blessures.

Les aspects essentiels en matière de vitrage sont :

  • Le type de verre (épaisseur, nombre de couches PVB)
  • Le placement du verre (généralement du verre laminé à l'intérieur)
  • La fixation de cales de support et d'espaceurs
  • La fixation de parecloses

Optez de préférence pour une largeur suffisante (min. 15 mm) afin de placer correctement du verre laminé ou du verre double avec une fenêtre en verre laminé.

Attention ! Chaque vitrage résistant à l'effraction perd de sa valeur si la fenêtre a été mal placée et dans des fenêtres munies d'un bon système de fermeture. Suivez dès lors les instructions de montage ou consultez un spécialiste.

Présentation des types de vitrages

Résistance Avantages Inconvénients
Simple vitrage Résistance aux chocs limitée
  • Grandes dimensions
  • Bon marché
  • Parfait d'un point de vue optique
  • Risque élevé de blessures
  • Remplacement immédiat recommandé
Verre trempé Bonne résistance contre les chocs légers
  • Cinq fois plus résistant que le simple vitrage
  • Risques réduits de blessures
  • Variations optiques
  • Risques de rupture spontanée
  • Remplacement immédiat recommandé
Double vitrage
  • Effet dissuasif
  • Effet désagréable en cas de bris
  • Risques de blessures
  • Remplacement immédiat recommandé
Verre armé Résistance aux chocs limitée
  • Pas esthétique
  • Variations optiques
Verre laminé Excellente résistance aux chocs
  • Grandes dimensions
  • Risques faibles de blessures
  • Produit industriel
  • Info acoustique
  • Protection des couleurs
  • Continue à protéger l'habitation après un bris de vitre

Attention ! Dans les immeubles à appartements et les maisons, le vitrage de nouvelles fenêtres /portes-fenêtres doit répondre à la norme belge NBN S23-002 en matière de vitrage de sécurité. Dans cette optique, l'accent est surtout mis sur la protection des personnes contre les blessures et les chutes.

Que détermine cette norme en matière d'habitations ?

  • Il n'existe pas de risques si la hauteur de la balustrade est supérieure à 90 cm. Pour ces fenêtres, la norme n'établit pas d'exigences.
  • Si la hauteur de la balustrade est inférieure à 90 cm, il existe un risque de blessures. La norme suggère le placement de vitrage armé ou feuilleté, en fonction du type de fenêtre.
  • Si la hauteur de la balustrade est inférieure à 90 m et que la hauteur de chute est supérieure à 150 cm, il est bel et bien question de risque de chute. Dans ce cas, seul le vitrage feuilleté est une option, le vitrage armé n'est pas autorisé.

Vitrage simple

Dans sa version ordinaire, le verre est un produit fragile et offre une protection limitée voire nulle contre les effractions ou les chocs. Il est donc recommandé de remplacer le simple vitrage par du double vitrage et d'installer au minimum une fenêtre en verre laminé.

Double vitrage

Le double vitrage lui aussi n'offre que peu de sécurité contre l'effraction : il peut tout au plus un peu ralentir le cambrioleur dans sa tentative.

Auparavant, le double vitrage faisait un bruit énorme en se cassant. Aujourd'hui, c'est un bruit normal de bris de vitre.

Il existe également du double vitrage qui résiste à l'effraction. Celui-ci est plus coûteux que le double vitrage classique, mais il est certainement à envisager dans le cas de fenêtres situées au rez-de-chaussée d?un nouvel immeuble.

Vitrage trempé

Le verre trempé est cinq fois plus résistant que le verre classique de la même épaisseur. Il faut donc énormément de force pour le casser. Il peut être placé sur la face extérieure d'une fenêtre, du verre laminé sera alors utilisé pour la face intérieure. Cependant, le verre trempé ne conserve pas sa tension et ne convient pas pour les escaliers ou les écrans, entre autres. Ce type de verre n'est pas équipé d'une protection antichute, contrairement au verre laminé. Le vitrage se disperse en plein de petits morceaux (petits grains) lorsque la tension atteint un certain niveau, par exemple en frappant le verre à l'aide d?un objet pointu et d'un marteau, ce qui n'est pas favorable à la sécurisation anti-effraction.

Vitrage feuilleté/laminé

Le vitrage feuilleté K, L & M est un obstacle supplémentaire pour les voleurs et est le seul type de verre capable de garantir un certain degré de protection contre les cambriolages. Voici une première bonne raison de l'utiliser. Ce verre a été développé pour divers niveaux de sécurité, du vandalisme à l'effraction en passant par les coups de feu.

Le vitrage feuilleté est un vitrage de sécurité composé au minimum de deux couches de verre entre lesquelles sont ajoutés des films de polyvinyle de butyral (ou PVB). Le polyvinyle de butyral est un plastique transparent qui rend la vitre résistante. Un traitement thermique sous pression permet d'obtenir une soudure parfaite après avoir fixé le butyral.

Dans le cas du double vitrage, le verre laminé est placé à l'intérieur de la maison car la plupart des accidents ont lieu à l'intérieur. Les occupants sont ainsi protégés contre les coupures en cas de choc contre le vitrage. De plus, il complique l'accès d?un cambrioleur contraint dans un premier temps de briser la première couche de verre située à l?extérieur et, ensuite, le vitrage et les couches de PVB. La valeur retardatrice d'effraction du verre dépend principalement du nombre de couches de PVB (normalement 4 couches).

Autres avantages du vitrage feuilleté :

    verre feuilleté/verre laminé
  • Grâce à sa couche de PVB, ce type de verre retient les rayons ultraviolets. Les objets sont ainsi protégés contre les risques de décoloration.
  • En cas de bris de vitre, les morceaux de verre restent collés sous l'effet de la soudure à la (aux) feuille(s) en plastique. Grâce à cette propriété, le vitrage brisé peut notamment rester en place, sans être contraint de le remplacer immédiatement.
  • La couche de PVB ne perd pas sa couleur sous l'action de la lumière du jour ou artificielle. Le verre laminé doit être placé dans un cadre adapté, c'est-à-dire un cadre robuste suffisamment résistant.
  • Un meilleur niveau d'insonorisation, pour autant que les couches de PVB soient placées entre les couches de verre (les couches de PVB classiques ont une influence limitée sur l'insonorisation).

Mesures supplémentaires pour fenêtres

Barre horizontale métalique bloquant la fenêtre

Une barre horizontale métalique bloquant la fenêtre tombante en position entre-ouverte permet d'éviter que le système basculant d'une fenêtre soit forcée. Si cette barre est bien montée, elle empêche au cambrioleur de pénétrer dans l'habitation via une fenêtre à l'anglaise ou à soufflet. Pour les fenêtres dont les dimensions sont inférieures à 50 x 17 cm, une telle barre n'est pas nécessaire étant donné qu'il n'est pas possible d'y pénétrer.

Entrebaîlleur de fenêtre

Un entrebaîlleur permet que la fenêtre soit uniquement entreouverte. Cette mesure est la plus adaptée pour les pièces qui doivent être ventilées (en la présence de jeunes enfants par exemple). Les appliques de fenêtres verrouillés sont recommandés. Montrez toujours au citoyen que les fenêtres doivent toujours être fermées quant on quitte l'habitation.

Volets roulants

Bien qu'ils sont baissés, les volets roulants O créent un certain sentiment de sécurité, ils offrent une protections suffisante contre les tentatives d'effraction à travers la menuiserie extérieure. L'élément de façade doit être suffisamment résistant. Le volet roulant forme uniquement un obstacle supplémentaire (fonctionne uniquement quand il est complètement baissé).

Afin de renforcer leur efficacité en matière de sécurisation retardatrice d'effraction, ils s'accompagnent toujours de mesures additionnelles destinées à renforcer la menuiserie et le vitrage.

Pourquoi conseiller au citoyen de placer un volet roulant ?

  • Un volet avec système anti-levage a notamment pour avantage son effet immédiat lorsqu'une personne tente de soulever le volet depuis l'extérieur. Un ressort métallique empêche aux lames du volet de se replier sur leur axe. A la place, elles entrent en collision avec la partie supérieure de la caisse du volet (la caisse doit en outre être fixée avec des rivets).
  • Grâce aux loqueteaux de sécurité, il est impossible de soulever aisément la lame du volet depuis les rails latéraux.
  • Prévoyez en outre d'autres éléments en vue de renforcer les volets roulants : une serrure de sécurité, un verrou de sécurité, une lame inférieure renforcée et des conducteurs renforcés.
  • Préférez un volet roulant électrique qui se ferme à la tombée du jour et s'ouvre de nouveau au lever du soleil. Ce système donne en effet l'impression que la maison est occupée. Optez pour un moteur tubulaire qui offre un sécurisation anti-levage supplémentaire.

Retour à la page précédente