PORTE ARRIÈRE

Porte arrière - vue de l'extérieur Porte arrière - vue de l'intérieur

La porte arrière est une porte très importante dans le plan de sécurité d'une habitation. Les chiffres de la police fédérale nous apprennent que 70 % des cambriolages réalisés se passent par la porte arrière. Les portes d'entrée et les portes d'appartements ne sont pas les seules à devoir être protégées contre les cambriolages. Les portes secondaires, comme la porte arrière, doivent elles aussi offrir une protection retardatrice d'effraction efficace. Les voisins ou passants ne voient généralement pas cette porte arrière, laissant ainsi le champ libre au malfaiteur. Bien entendu, son temps n'est pas illimité. Plus vous lui rendrez la tâche difficile, moins il risquera de s'introduire dans votre habitation. Le message est que vous pouvez donner au citoyen est le suivant : "veillez donc à sécuriser votre porte arrière de la même manière que la porte avant." Comment ?

  • Choisissez un demi-cylindre A si vous n'utilisez pas la porte arrière pour entrer. Ce système réduira le risque d'attaque du cylindre. Si vous optez pour cette méthode, installez une plaque de finition pleine du côté extérieur de la porte.
  • Utilisez un cylindre protégé par une rosace si vous l'installez sur une porte d'accès à l'extérieur.
    |DEMO rosace|
  • En ce qui concerne les portes qui s'ouvrent vers l'extérieur et dotées de charnières visibles, vous pouvez également ajouter des pênes anti-dégondage B au dos de la porte amenée à s'ouvrir. Les pênes entrent alors dans le dormant et il devient très difficile de sortir la porte de ses gonds.
  • Vous pouvez également renforcer la porte à l'aide d'une barre transversale C ou d'une demi-barre transversale verticale équipée d'un cylindre de sécurité et d'une serrure.
  • Si la porte est partiellement vitrée, optez pour du double vitrage de sécurité. Dans ce cas, du verre feuilleté sera installé du côté intérieur. Ajoutez éventuellement des volets.

Retour à la page précédente