PORTE D'ENTRÉE

porte d'entrée

La porte d'entrée est l'un des endroits les plus vulnérables d'une habitation.

Les portes d'entrée peuvent être forcées :

  • en arrachant le cylindre si celui-ci dépasse de plus de 2 mm et en arrachant la garniture pour accéder au cylindre
  • en perçant le cylindre
  • en introduisant un tournevis entre l'ouvrant et le dormant afin de repousser le pêne
  • en déformant la gâche
  • en enfonçant le pêne demi-tour (sur les portes équipées d'un seul point de fermeture)
  • en forçant le chambranle à l'aide d'un pied de biche ou d'un tournevis
  • en brisant ou en démontant le vitrage
  • en soulevant ou en arrachant les charnières
  • en utilisant des fausses clés, un crochet
modus operandi modus operandi modus operandi modus operandi

Avant d'aborder les conseils techniques, il est cependant important de se concentrer sur plusieurs bonnes habitudes à prendre :

  • Fermez toujours les fenêtres, portes et portes extérieures, même si vous ne partez que pour un bref instant. N'oubliez pas les petites fenêtres, comme la fenêtre des toilettes.
  • Fermez toujours les fenêtres, portes et portes extérieures lorsque vous allez dormir et placez les clés à un endroit facilement accessible.
  • Retirez toujours la clé de la serrure intérieure des fenêtres et portes.
  • Ne laissez jamais traîner vos clés et ne les rangez pas dans une armoire à clés à proximité de la porte. Un cambriolage est déjà suffisamment pénible, mieux vaut donc éviter qu'il s'accompagne d'un vol de voiture. ? Conservez toujours vos clés au même endroit, non visible de l'extérieur. De cette manière, vous les trouverez facilement.
  • Moins il y a de clés en circulation, mieux c'est. Prévoyez la même serrure pour les verrous montés en applique et les entrebâilleurs de fenêtres et de portes (de manière à ce que la même clé puisse être utilisée).
  • N'utilisez jamais de cachettes traditionnelles en déposant par exemple vos clés sous le paillasson ou dans un pot de fleurs. Confiez plutôt une clé à des voisins de confiance. Expliquez clairement que la clé ne peut être confiée à des tiers que moyennant l'accord explicite des résidents.
  • Ne laissez jamais de mot d'absence sur la porte. Ne mentionnez jamais la période de votre absence sur votre répondeur automatique.

a. La serrure

serrure

En général, il existe deux grands types de serrures :

  • La serrure encastrée : la serrure est installée dans le panneau de porte.
  • La serrure en applique : la serrure est placée sur le panneau de porte.
  • Dans la mesure du possible, la serrure encastrée est recommandée.
  • Si une porte n'est pas suffisamment épaisse (moins de 45 mm pour une porte ordinaire en bois), préférez une serrure à appliquer. L'espace nécessaire à une serrure encastrée fragiliserait une porte plus fine à l'endroit de la serrure.
  • Une serrure à appliquer se place toujours sur la partie protégée du panneau de porte. Attention : veillez bien à installer la serrure et les gâches correspondantes sur le panneau de porte et dans l'encadrement. Prévoyez de pouvoir fermer la serrure à appliquer A de l'extérieur.
  • Pour la porte d'entrée, préférez une serrure de sécurité multiple à au moins 3 points de fermeture (pênes dormants). Les serrures multipoints ancrent le panneau de porte dans le dormant en plusieurs endroits. Tous ces points peuvent être actionnés par un cylindre central. Les pênes dormants peuvent avoir plusieurs formes : pênes coniques, basculants et à crochet.
    |DEMO pène à crochet | |DEMO fonctionnement serrure|
  • La serrure multipoints sous la forme d'une serrure à encastrer est vivement recommandée, mais d'autres systèmes sont tout aussi efficaces. Elle peut être installée ultérieurement si la porte et le chambranle sont suffisamment robustes.
  • Le système multipoints est également disponible sous une version motorisée. Il existe des serrures électroniques qui verrouillent immédiatement les pênes, même en cas de panne de courant.
  • De l'extérieur, il est souvent difficile d'identifier le type de serrure installé. Une serrure multipoints aura donc un effet dissuasif réduit et il se peut que le cambrioleur tente tout de même de la forcer.
  • En l'absence de serrure multipoints, il est recommandé d'ajouter un verrou en applique ou un entrebâilleur de porte.
  • MYTHE : Il existe des serrures à trois points, composées d'un système de pênes rouleaux, offrant une bonne isolation et veillant à ce que la porte ne se déforme pas, MAIS qui ne renforcent pas la sécurité d'une porte d'entrée. Elles sont souvent privilégiées par rapport aux serrures multipoints, mais à tort !

Eléments constitutifs d'une serrure

Pêne lançant

Le pêne lançant B 1, actionné à l'aide de la poignée permet à la porte de « glisser » lors de la fermeture, sans la verrouiller. De ce fait, le pêne lançant n'offre aucune protection contre les cambriolages. S'il y a suffisamment de jeu entre le battant et le dormant, une telle porte pourrait être ouverte aisément depuis l'extérieur à l'aide d'un pied de biche, d'un tournevis ou d'un élément en plastique (?glisser?).

Pêne dormant

Le pêne dormant B 2 (de préférence renforcé) est actionné à l'aide d'une clé et permet de verrouiller et de déverrouiller une porte à la fois de l'intérieur et de l'extérieur. Montrez bien au citoyen que cette pièce, fabriquée en acier trempé ou inox, ressort d'au moins 20 mm et devrait être utilisée même durant la journée pour verrouiller la porte.

La longueur du pêne dormant est mesurée depuis le dispositif de blocage à l'extrémité du verrou. Il peut être fabriqué en une seule pièce résistante ou à partir de plusieurs pênes par point de fermeture.

Il existe différentes formes de pênes, parmi lesquelles :

  • Les pênes droits coniques C
  • Les pênes basculants D (généralement utilisés dans du métal)
  • Les pênes à crochet E (utilisés souvent pour les fenêtres coulissantes)

Il existe des pênes dormants renforcés avec des tiges métalliques contre le sciage.

Différents types de serrures

Afin d'accroître la sécurité d'une porte, la serrure principale doit être utilisée avec une serrure en applique, de préférence à hauteur du genou. L'installation de serrures en applique demande toutefois une discipline supplémentaire des habitants. Ils doivent effectivement utiliser cette serrure. En outre, les serrures de ce type ne sont souvent pas verrouillées en quittant le bâtiment.

Il existe différents types de serrures :

  • La serrure à panneton est une serrure simple qui n'offre aucune protection pour une porte extérieure. La variation des profils de clés est en effet limitée. Les clés peuvent être achetées dans n'importe quelle quincaillerie. Il est donc recommandé de remplacer ce type de serrure.
  • La serrure à clavier est un système sûr, à condition que la clé soit munie d'au moins six claviers ou dents.
  • La serrure à cylindre est une serrure de sécurité qui compte un nombre important de profils de clés .

b. La gâche

gâche de porte

Même la plus solide des portes, équipée d'une serrure de qualité, perd de son efficacité si elle ne dispose pas d'une gâche ou d'une poignée de sécurité.

La gâche de sécurité est l'élément qui se fixe ou s'encastre dans le dormant ou le cadre de porte et qui est destiné à recevoir les pênes de sécurité. La gâche ou la poignée de sécurité limite l'accessibilité de l'espace entre la porte et le cadre. Elle doit être fixée solidement dans le cadre de porte et dans la maçonnerie et être fabriquée à partir de matériau de qualité (acier trempé) afin d'empêcher tout accès au pêne (de sorte que ce dernier ne puisse être ni scié, ni brisé).

Si toutes les conditions susmentionnées sont respectées, toute tentative d'effraction à l'aide d'un coup d'épaule ou de pied sera vaine !

  • La gâche encastrée est l'élément le plus recommandé. Dans le cas d'une plaque de sécurité, le cambrioleur peut encore tenter de manipuler le pêne derrière la gâche. Dans le cas d'une gâche, le pêne est entouré d'un élément en acier.
  • La gâche doit être solidement fixée dans le chambranle et dans la maçonnerie. Elle se compose idéalement de matériel de qualité (acier trempé).
  • L'épaisseur de la plaque en acier inoxydable sera idéalement de 2 à 3 mm. Veillez aussi à ce que les vis soient assez longues et fixez-les de telle manière qu'elles soient ancrées dans la masse du dormant.
  • Le pêne lançant doit être au moins 20mm dans la gâche. Le pêne dormant doit aussi être enfoncé d'au moins 2 cm dans la gâche et il sera de préférence renforcé, sans quoi il peut être bien trop facilement détaché.
  • Entre le vantail et le dormant, il faut un jeu de maximum 2 mm. Une solution peut consister à recouvrir ces ouvertures d'un profilé F réduisant cet espace.
  • Le matériel du dormant doit bien sûr être de bonne qualité. Du bois trop tendre peut en effet être travaillé à l'aide d'un tournevis qui peut tordre la gâche.
  • La gâche peut aussi être branché à un système électrique G, par lequel le pêne lançant peut être relié à un parlophone/vidéophone, ouvrant la parte d'une distance.

c. Le cylindre (de sécurité)

cylindre de sécurité

Principe de fonctionnement d'un cylindre

Un cylindre se compose généralement des éléments suivants :

  • Le corps ou stator : partie externe solide du cylindre dans laquelle se trouve le rotor.
  • Le rotor, élément central rotatif du cylindre dans lequel la clé est insérée.

Il est possible de faire en sorte que tant le stator que le rotor ne puissent être percés en les équipant de tiges en acier.

Comment fonctionne le cylindre ? H Lorsque la clé adéquate est insérée dans le rotor, le stator et le rotor pivotent dans les rainures pour s'aligner dans la bonne position ou former la combinaison correcte (code). La rotation de la clé déverrouille le cylindre et permet au rotor de tourner librement dans le stator. Le rotor entraîne le panneton, ce qui actionne les pênes.

Cylindre de sécurité

Outre les cylindres ordinaires, il existe également les cylindres de sécurité.

  • Le cylindre de sécurité est équipé de barres de renfort I en partie inférieure et de tiges en acier trempé afin d'empêcher tout forage.
    |DEMO animation du cylindre|
  • Le point faible du pivot de fermeture est identique à celui d'un cylindre ordinaire. Il convient donc de prendre des mesures supplémentaires comme l'installation de garniture de sécurité J (avec sécurisation anti-arrachage) et d'une plaque de sécurité.
  • Le profil d'une clé K adaptée à ce type de serrure se compose généralement de points. Seule la présentation d'une carte L livrée avec un cylindre de sécurité permet de copier la clé, ce qui signifie donc qu'il n'existe aucune fausse clé (tant que le brevet d'invention de la carte de sécurité est valable).
  • Il existe également des cylindres à double fonction M, à savoir des cylindres qui peuvent être actionnés des deux côtés en même temps. Si ce type de cylindre n'offre pas plus de sécurité contre le cambriolage, il permet néanmoins d'accroître la sécurité personnelle des seniors ainsi. Lorsqu'un senior est victime d'un accident à domicile et qu'il a fermé sa porte à clé en laissant la clé sur la porte, une personne de confiance disposant d'une clé de réserve peut ouvrir la porte.

Lors du placement du cylindre, il faut empêcher son forage ou manipulation de l'extérieur. Que pouvez-vous conseiller au citoyen pour éviter une telle situation ?

  • Une installation correcte limitera l'espace entre le cylindre et le panneau de porte afin que le cylindre ne puisse bouger latéralement.
  • Le cylindre ne doit pas dépasser de plus de 2 mm du panneau de porte. Diverses longueurs de cylindres sont disponibles. A l'aide de plaques d'épaisseur qui sont fournies avec la garniture de sécurité, le cylindre peut être installé correctement.
  • Protégez la zone autour du cylindre par une garniture de sécurité N(plaque de protection ou rosace) avec sécurisation anti-arrachage. Seul le canal de la serrure doit être à fleur avec le cylindre. Ces éléments de protection du cylindre sont fixés de l'intérieur par deux vis non visibles de l'extérieur. Les bords de la garniture de sécurité sont biseautés afin d'empêcher la saisie avec une tenaille.
    |DEMO animatie rozet|

Un cylindre de sécurité dans une édition électronique constitue également une option. Quels avantages présente un tel système pour le citoyen ?

  • Vous avez la possibilité d'effectuer un contrôle d'accès. ? Vous pouvez enregistrer les personnes à une date et heure spécifiques (ces données peuvent être conservées longuement).
  • Les clés perdues ou volées peuvent être annulées, ce qui ne permet pas aux personnes malintentionnées de déverrouiller la porte à l'aide de celles-ci.
  • Les données cryptées dans la clé empêchent la copie de la clé.
  • La lumière LED au sommet de la serrure permet d'aviser l'utilisateur de l'accès (vert) ou du refus d'accès (rouge).
  • Un cylindre de sécurité électronique peut être muni d'un système pour empêcher le forage du cylindre.

d. Profil de sécurité

profil de sécurité anti-effraction

|DEMO animation secustrip|

On peut forcer une porte si l'espace entre l'ouvrant et le dormant est suffisant pour y introduire un pied-de-biche ou un tournevis et repousser le pêne dans la serrure. Afin d'éviter ce problème, vous pouvez fixer un profil en acier le long du chambranle et de l'ouvrant.

e. Judas

judasLe judas optique est une petite ouverture qui permet de contrôler l'identité de la personne qui sonne à la porte. Les portes d'appartements sont souvent équipées d'un judas. Il permet une vision de 180° à 200°. Son principal objectif est de contrôler l'accès à la porte. Un judas peut cependant donner un sentiment de sécurité erroné : il ne donne souvent pas une image complète de la personne qui sonne à la porte.

Un judas O est souvent installé sur les portes d'appartements.

f. Entrebâilleur

entrebâilleur à chaîne |DEMO animation entrebâilleur|
Les entrebâilleurs empêchent d'ouvrir la porte complètement pour vérifier qui se présente et ils protègent les habitants d'une attaque soudaine de l'extérieur en ouvrant la porte. Ils donnent en effet au résident le répit nécessaire pour réagir en cas d'attaque. Il est donc recommandé de toujours utiliser l'entrebaîlleur.

Retour à la page précédente